Pannes de datacenter, OVH a évité de justesse le désastre l’année dernière

  • par Rule Dennis
  • 4 Mois
  • Commentaires fermés

L’année dernière, plusieurs pannes se sont produites dans les Datacenters d’OVH. Des incidents marquants au niveau des installations P19 de Paris en juin et dans ses sites de Strasbourg et de Roubaix en novembre.

Rétrospectives sur ces enchaînements malheureux d’évènements particuliers !

Les faits

Le premier incident atypique avait eu lieu le 29 juin 2017 dans le Datacenter parisien P19 d’OVH. Il a affecté une partie du service d’hébergement de racks de l’enseigne, c’est-à-dire environ 4,3 % du trafic généré par ce service. Cela représente plus de 50 000 sites sur 3 millions.

Autre fait qui a laissé des souvenirs amers à la marque : l’arrêt de l’alimentation électrique de son site à Strasbourg, une infrastructure abritant trois centres de données. Pire, les groupes électrogènes censés prendre le relais n’avaient pas fonctionné correctement. En conséquence, plusieurs sites web espagnols, français et polonais hébergés chez OVH ont subi des dysfonctionnements.

Pour ne rien arranger les choses, une autre avarie a été constatée au sein du site d’OVH à Roubaix. Résultat : un problème qui a tout particulièrement touché le réseau optique des Datacenters d’OVH. Des bugs ont été ainsi constatés au niveau des interconnexions entre Amsterdam, Bruxelles, Francfort, Londres et Paris.

Les causes

Deux incidents ont été à l’origine de la panne au niveau du centre de données P19. D’une part, l’une des baies EMC a été inondée à cause d’un écoulement de liquide de refroidissement  émanant du dispositif de « watercooling ». Selon les constats, ce dispositif dédié à rafraîchir des équipements à proximité de la baie était tout simplement au mauvais endroit.

Mis à part le dégât des eaux, le dispositif d’alerte prévu pour prévenir les responsables lorsqu’un sinistre survient avait été mis à jour, et l’opération avait provoqué un bug.

Ce n’est pas tout, au mois de novembre 2017, les 2 arrivées de courant d’EDF avaient également lâché. Ces installations devaient permettre d’alimenter les centres d’hébergement SBG1 et SBG4 d’OVH à Strasbourg. A cela vient s’ajouter la panne des deux groupes électrogènes de relais. Le même jour, le réseau optique d’OVH avait aussi lâché.

Tous ces incidents ont couté des milliers d’euros à OVH, en guise d’indemnisation de ses clients. Des mesures ont été déjà prises afin de prévenir d’autres catastrophes de ce genre. La marque envisage aussi d’apporter aux clients qui le souhaitent des garanties supplémentaires.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Précédent «
Suivant »