Stratégies marketing : miser sur le conditionnement pour se différencier

  • par Rule Dennis
  • 4 Mois
  • Commentaires fermés

Dans l’industrie agro-alimentaire comme dans d’autres secteurs, les fournisseurs utilisent le conditionnement pour plusieurs raisons. Il s’agit notamment de protéger le produit pendant le transport et les autres étapes de la logistique, mais aussi de mieux communiquer avec les utilisateurs. Point sur les stratégies des entreprises en matière de conditionnement.

Quel est l’impact de la stratégie de conditionnement ?

Comme vu précédemment, le principal but du conditionnement des marchandises consiste à les protéger à partir du moment où elles sortent de l’usine jusqu’au moment où elles arrivent chez le client final. Lorsqu’il s’agit d’aliments, l’emballage permettra de bien conserver le produit et d’éviter qu’il se détériore. Les produits surgelés quant à eux peuvent avoir un conditionnement spécifique, conçu pour stabiliser la température de stockage.

Lorsqu’il s’agit du transport de marchandises tels que les jus de fruits, le riz ou les pâtes, l’emballage sert également à faciliter la manipulation. Les codes de barres et les codes QR quant à eux sont de grande utilité pour suivre les marchandises tout au long de leur trajet.

En matière de stratégies marketing, l’emballage a un impact important sur l’image des marques. Il sert à renforcer leur notoriété à travers les logos, les couleurs utilisées et les slogans. De plus, à l’occasion des fêtes de fin d’année et d’autres campagnes de communication spécifiques, les marques peuvent concevoir un nouvel emballage. Il s’agit d’un emballage personnalisé et cohérent par rapport à la campagne en question.

Pour réussir leur stratégie de communication, les marques travaillent souvent avec des experts du marketing et des professionnels spécialisés dans la sous-traitance de conditionnement. Ces derniers peuvent les conseiller dans le choix des matières, des couleurs et d’autres éléments de différenciation. Ils leurs font des recommandations en tenant compte des spécificités de chaque produit et des conditions de conservation.

Les différents types de solutions de conditionnement

Le conditionnement d’un produit est composé de plusieurs niveaux, soit le conditionnement primaire, le conditionnement secondaire et le conditionnement tertiaire. Le conditionnement primaire désigne l’emballage le plus proche du produit, qui sert en général à assurer la protection de base. Il s’agit souvent de sachets individuels, utilisés pour une petite quantité.

Le conditionnement secondaire est appliqué par-dessus du conditionnement primaire. Il protège une quantité plus importante du produit. Il s’agit par exemple de l’emballage en carton pour les biscuits, qui comprend plusieurs sachets. Ou encore d’un coffret de thés et tisanes qui regroupe plusieurs sachets. Tous ces niveaux doivent respecter les normes de qualité requises par la Directive 94/62/CE au sujet des emballages et des déchets d’emballage.

Le conditionnement tertiaire quant à lui concerne les palettes de transport, les cartons et les caisses. Son but est de permettre aux transporteurs d’acheminer des grandes quantités dans les locaux des magasins et grandes surfaces. C’est en même temps la solution la plus adaptée pour garder les marchandises en bon état pendant plusieurs semaines dans les espaces de stockage. Le conditionnement tertiaire est celui qui protège les produits contre les intempéries, les différences de températures et d’autres facteurs qui risquent de les abîmer sur le trajet.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Précédent «
Suivant »