Zoom sur la technologie 3D

  • par Rule Dennis
  • 26 Jours
  • Commentaires fermés

Le terme 3 dimensions implique que l’affichage des images dépende de la stéréoscopie. En d’autres termes, au lieu d’apposer une seule image pour les yeux, une image séparée sera projetée pour chaque œil du globe oculaire. La technologie utilisée pour ce faire détermine la qualité d’image et le rendu de la 3d.

Les 2 domaines touchés par la technologie 3D

La technologie 3d touche principalement le domaine de l’image photo et vidéo. Cette nouvelle trouvaille a obligé les professionnels de l’image à se mettre à jour. Ainsi, pour faire évoluer ses compétences, un infographiste doit par exemple passer une formation spécifique. En effet, il y a pas mal à apprendre, car rien que pour l’image on a par exemple la formation imprimante 3d. Évidemment, l’impression 3d ne se fait pas comme dans le procédé standard. Aussi, il nécessite un apprentissage à part, car déjà on a affaire à un tout autre type de machine fonctionnant selon une technologie avancée. Un appareil égale une matière d’étude. Cela pour dire que la machine ci-présente est des plus complexes et comprend des fonctionnalités dignes des utilisations professionnelles. Bien entendu, par la suite il va dépendre des modèles et des options instaurés dans l’appareil, ou la destination de ce dernier.

La photo et la vidéo sont deux disciplines distinctes qu’il ne faut pas confondre. Un étudiant en photographie n’a pas les compétences d’un vidéaste. Pour la vidéo, il va s’agir d’animer les images. Dans ce cas, l’implication d’un écran sera toujours de mise, contrairement à l’image qui peut être représentée sur diverses sortes de support. Étant données les contraintes et les qualifications requises pour certains postes, dans la plupart du temps les infographistes font l’effort de maîtriser à la fois la photo et la vidéo. Par ailleurs, des cursus de formation leur permettant d’avoir ces qualités sont données par certains établissements.

Les différents procédés de fabrication additive

Comme vu précédemment, la 3d n’est pas la même en photo et en vidéo. Ce qui veut également dire que les techniques usitées ne sont pas les mêmes. Certes, les deux domaines ont chacun leurs spécificités, mais l’image photo nécessite une attention particulière en raison des diverses solutions de fabrication additive. La fabrication additive, aussi appelée impression 3d, s’oppose au procédé soustractif qui consiste à enlever de la matière pour atteindre la forme désirée. Dans la méthode d’addition, les pièces en 3d sont réalisées par ajout de couches successives de matières. Le procédé est contrôlé par un ordinateur. On a ici une technique moderne de prototypage rapide.

Pour maîtriser les différentes techniques de fabrication additive, il existe des formations en ligne, des formations présentielles, des webinaires, des conférences, mais aussi des cours académiques. Le choix est large, à chacun de se tourner vers l’option qui lui convient. De nos jours, la fabrication additive est employée pour la fabrication de produits finis dans plusieurs domaines comme les implants chirurgicaux, l’automobile, l’aéronautique…. Les applications de la fabrication additive semblent être sans limites en termes de faisabilité.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Précédent «
Suivant »