Projet informatique, comment choisir avec quelle SSII à Paris travailler ?

  • par Rule Dennis
  • 1 month
  • Commentaires fermés

De plus en plus d’entreprises, toutes activités confondues, cherchent un partenaire dans la conception et le déploiement de leur système d’information. PME, ETI ou grands comptes, dans le cadre de leurs projets informatiques, sont à la recherche d’une société qui saura les accompagner dans toutes les étapes. Mais comment choisir la SSII en informatique à Paris avec qui l’on va travailler ?

SSII, quelles sont les services et les axes d’intervention ?

Avec l’essor des nouvelles technologies ainsi que la forte concurrence sur le marché, il est souvent obligatoire pour les entreprises de rester dans la tendance. Un esprit de compétitivité les pousse souvent à faire appel à une société spécialisée pour la gestion de leur service numérique, dont la SSII à Paris.

Cette société intervient notamment dans plusieurs domaines informatiques, dont l’infogérance, l’intégration de systèmes, le conseil ou encore la formation. Concrètement, son rôle est de répondre aux besoins d’externalisation des projets informatiques d’une entreprise. Une SSII se charge également de la protection du système ainsi que l’accès aux données. En cas de défaillance, d’attaques informatique ou d’erreur, la société informe son client.

Une SSII est également un allié de choix dans la réalisation d’un logiciel ou d’un site web, mais aussi dans l’exploitation à bon escient d’un parc IT.

Quelles sont les missions d’une SSII ?

Les services offerts par une SSII à Paris peuvent être classés en 4 groupes distincts :

Conseil

Principale mission d’une SSII, le conseil concerne toutes questions en lien avec l’informatique, comme l’organisation ou encore le processus métier.

Intégration de système

Prestation plus technique, l’intégration consiste à mettre en place une structure pour améliorer le système d’information existant, de concevoir et lancer des applications, de fournir une assistance technique…

Infogérance

Une SSII sous-traite tout le département informatique de l’entreprise.

Formation

Une SSII prend en charge la formation des collaborateurs de l’entreprise, afin que chacun puisse s’adapter au changement apporté par l’intégration d’un nouvel outil par exemple.

 

Comment choisir son prestataire en SSII ?

Déléguer la gestion d’une partie ou de la totalité de son parc informatique à un sous-traitant n’est pas une décision à prendre à la légère. Faire appel à une SSII informatique à Paris apporte son lot d’avantages : productivité, flexibilité, gain de temps…

En revanche, il est impératif de bien choisir le prestataire avec qui collaborer pour éviter les mauvaises surprises. Plusieurs critères sont à prendre en compte :

Ancienneté et envergure de la société

Plus une société est importante et ancienne, plus elle est solide. En effet, elles sont nombreuses petites structures à mettre la clé sous la porte dès la première année, par manque de clients. Par ailleurs, une petite SSII peut être solide si elle intervient sur un marché de niche.

Comment reconnaître l’ancienneté d’une SSII ? Généralement, si une société n’hésite pas à communiquer sur ses chiffres, c’est qu’elle est ancienne. A défaut, il faudra demander directement la taille du groupe et ses années d’expérience.

Le portefeuille client

Un portefeuille client bien étoffé est une garantie pour le consultant de trouver facilement une autre mission, même s’il est en inter-contrat. Une clientèle diversifiée permet d’éviter de subir en plein fouet le marché, en cas de restriction budgétaire.

Généralement, les SSII n’hésitent pas à montrer les entreprises avec qui elles ont déjà travaillé. Toutefois, il faut savoir faire la différence entre un client actif et une entreprise ouverte, sans intervention d’un consultant sur plusieurs années.

Le référencement

Le principe est que, si une société est mieux référencée, c’est qu’elle est importante. Cela peut aller d’un référencement national à un référencement international. Certaines SSII usent souvent de ruse concernant ce référencement. Pour éviter de tomber dans une arnaque, mieux vaut bien poser ses questions, surtout s’il s’agit d’une petite structure.

 

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Précédent «
Suivant »